L’artisanat local s’expose à la Madeleine

Lucile Dray est potière. Installée sur les hauteurs des Eyzies, elle présentera sur le site de la Madeleine quelques unes de ses céramiques en grès. Tasses ou pots, chacune de ces pièces est unique.

« Je suis installée en Dordogne, sur une ancienne carrière de Kaolin (argile blanche très réfractaire, porcelaine), aux Eyzies-de-Tayac Sireuil. Je vous présente ici quelques céramiques en grès, cuites dans un four à bois nommé Anagama. Ce qui me plaît est de transformer la matière, récolter l’argile de temps en temps, lui donner forme et enfin, la confier au feu de bois afin que les cendres se déposent sur le tesson et vitrifie la terre. La cuisson est une aventure, le résultat n’est pas totalement prévisible même si l’on choisit nos matières premières (argiles, essence de bois…), l’emplacement des pièces dans le four (zone embraisée ou chambre de décompression), la température de cuisson (1360°) et sa durée (5 jours et nuits continues)…Chaque pièce est unique. Cette série là évoque des temps anciens, par ses formes, textures et couleurs mais ne sont pas des reproductions. »

Lucile Dray

Ateliers Enfants

Le village de la Madeleine propose, en juillet-août, des ateliers gratuits pour les enfants de 5 à 12 ans : Tous les mercredis de 11h à 12h : Atelier gravure, tous les jeudis de 11h à 12h : Atelier peinture préhistorique.

150 ans de la découverte du gisement

En 1863, Edouard Lartet et Henry Christy découvraient en bord de Vézère le gisement de la Madeleine, un site archéologique d’une richesse exceptionnelle.